Secteurs & marchés

"Forum du partenariat Oriental d’investissement: 10 ans après Prague"

Forum européen

"Forum du partenariat Oriental d’investissement: 10 ans après Prague"

10 - 11 Juillet 2019

 

Les 10 et 11 juillet 2019 s’est tenu à Batoumi le « Premier Forum du partenariat Oriental d’investissement » consacré au 10ème anniversaire depuis son lancement à Prague.

 

Le Premier Forum du partenariat Oriental d’investissement, consacré au 10ème anniversaire depuis son lancement à Prague, s’est tenu à Batumi les 10 et 11 juillet 2019, la veille de la Conférence Internationale de Batumi (12 juillet), plateforme de dialogue régionale qui s’y tenait pour sa 16ème édition. Le Forum, dont l’invité d’honneur était Donald Tusk, le Président du Conseil Européen, était co-organisé par le Gouvernement de Géorgie et la Commission européenne et avait pour objectif de faire le bilan de l’outil d’aide à l’investissement de l’Union Européenne dans les pays du voisinage. Les résultats positifs sur les 6 pays bénéficiaires ont fait l’unanimité et le Forum a atteint son objectif de communication. La Conseillère économique du poste a participé au Forum d’investissement et aux visites organisées en marge de ce dernier.

 

L’invité d’honneur des deux évènements était le Président du Conseil européen, Donald TUSK qui a présenté au Forum, par visio-conférence, le bilan des 10 années de coopération avec les 6 pays du Partenariat Oriental par la formule

« 10 ans après Prague, il y a plus d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Belarus, de Géorgie de Moldavie et d’Ukraine dans l’Union Européenne et plus d’Union Européenne en Arménie, en Azerbaïdjan, au Belarus, en Géorgie, en Moldavie et en Ukraine ».

Il a souligné l’engagement fort de la Géorgie dans ce processus.

 

Le Premier Ministre de Géorgie, Mamukha BAKHTADZE ainsi que le Gouvernement de la Région autonome d’Adjara au niveau de son Président et du Président de son Parlement ont ouvert le Forum. Ils ont remercié l’Union européenne pour son soutien et la mise en œuvre du DCFTA, rappelé l’importance des programmes d’investissement dans les infrastructures et la connectivité pour faire de la région du Caucase un hub logistique. Le Premier Ministre de Géorgie a insisté le leadership de la Géorgie dans cet ensemble (progrès réalisés sur la voie à l'intégration européenne, sa localisation, la coopération régionale, la croissance solide de son économie, ses finances publiques, sa position dans l’index de Doing Business, l’approximation avec la législation européenne), sans cacher les améliorations qui restent à faire (éducation, innovation, renforcement du secteur privé).

 

Ont également participé au Forum et aux deux tables rondes de discussions les représentants des 6 pays du Partenariat au niveau de leurs Ministre de l’Economie (Géorgie) ou Vice Ministres de l’Economie, des Infrastructures et de l’Agriculture (Géorgie, Ukraine, Moldavie, Arménie, l’Azerbaïdjan, Belarus).

 

Au panel d’ouverture du Forum ont été conviés les représentants des IFIs (Vice-Président de la BEI, Vazil HUDAK et Vice-Président de la BERD pour les politiques et les partenariats, Pierre HEILBRONN), des organisations internationales, de sociétés privées, des donneurs, et des médias.

 

En marge du Forum, les autorités géorgiennes ont organisé des rendez-vous G2B et B2B.

 

Durant le forum ont été présentés :

-l’impact de dix années de mise en œuvre du Partenariat Oriental dans 6 pays qui représentent 75 millions d’habitants et 200 Mds d’Euros de valeur de PIB et où la BEI et la BERD possèdent un portefeuille de 1300 projets représentant 33 Mds €.

-les actions de promotion des investissements, incluant les JV et autres opportunités dans les secteurs clés tels que les infrastructures, l’énergie, la transformation et l’agriculture.

 

Au cours des deux tables rondes consacrées l’une aux infrastructures et l’autre à l’agriculture, les panélistes ont pu s’exprimer sur les résultats atteints dans leur pays grâce au soutien de l’EU et la création d’infrastructures, y compris institutionnelles, orienter les outils de production vers des secteurs porteurs et enfin créer les chaines de valeur nécessaires. Il s’agit là d’un renforcement des outils d’indépendance des pays du Partenariat. Le Forum a souligné l’importance de ces outils européens dans les stratégies d’indépendance et de croissance tout en maximisant l’impact positif. Ce fut l’occasion de rappeler les chiffres clés : nombre d’entreprises soutenues, emplois créés, combien de jeunes ont pu participer au programme d’Erasmus, l’amélioration des infrastructures publiques etc. Les trois « P » du partenariat sont : Public, Privé, Partenariat.

 

Les organisateurs ont voulu élaborer des stratégies d’avenir du Partenariat et de son renforcement. L'importance de la coopération sectorielle avec l'UE et des formats de ces coopérations destinés à faciliter ce processus ont été esquissés. Dans ce contexte, et pour la Géorgie, il a été noté qu’une «feuille de route pour l'intégration de l'UE» était élaborée par le gouvernement géorgien. Les questions liées au partenariat de sécurité et au rôle de la sécurité de la mer Noire comme garantie de la sécurité européenne ont été rappelées.

 

Le forum a été l’occasion de faire des annonces et rappeler les documents d’analyse publiés à cette occasion. Il s’agit principalement de la note de synthèse de l’ISFED sur les perspectives à long terme de la Géorgie pour l’européanisation. Ce document examine diverses options pour une intégration économique plus poussée, et une coopération économique plus étroite entre les pays du partenariat oriental, ce qui pourrait être bénéfique pour la Géorgie en tant que prochaine étape sur la voie d'une éventuelle adhésion à l'UE.

 

La BEI aprofité de la tenue du Forum pour organiser en marge une réunion sur le fonds d’assistance technique EPTATF auquel la France participe à hauteur de 800K€ (l’Autriche à hauteur de 3M€) et des visites de deux sites de station de pompage d’eau dans la région côtière géorgienne où le fonds a investi. La délégation de la BEI était présidée par Vazil HUDAK, Vice-Président de la BEI.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin